Percussionniste, gestionnaire et enseignant

Louis-Daniel Joly a débuté sa carrière comme percussionniste vers la fin des années ’80 et en 1998, il devint le 1er diplômé au Québec au baccalauréat en Percussions latines et populaires de l’UQÀM.
Suite à une carrière nationale en tant que pigiste, il fait son entrée au Cirque du Soleil en 2000 où il donnera une série de 2300 spectacles en tant qu’artiste-musicien. En 2008 il fonda l’entreprise culturelle spécialisée en production d’activités et de spectacles de percussion, Productions Baratanga inc.
Les Productions Baratanga inc. présentent maintenant entre 400 et 500 événements par année et compte parmi leurs clients plus de 50 commissions scolaires, Patrimoine Canada, Evenko,  le Cirque du Soleil, le Rocket de Laval et le Canadien de Montréal pour n’en nommer que quelques-uns.

Diplômé d’une maîtrise en gestion des entreprises culturelles de HEC Montréal depuis 2013, il donne régulièrement des conférences et ateliers sur l’entrepreneuriat culturel et est enseignant au Cégep de Drummondville au sein du département des technologies sonores pour les cours de gestion de carrière, d’entrepreneuriat et de marketing des organismes culturels.

Questions et réponses
Dans quelle ville habitez-vous ?
Montréal
Quelle est votre principale activité musicale professionnelle actuellement ?
Gestionnaire des Productions Baratanga inc., artiste pour les Productions Baratanga inc. et enseignant en gestion de carrière au niveau collégial.
En plus de votre activité principale, dans quelles autres activités musicales êtes-vous actuellement impliqué(e) ?
Conseil des diplômés de la faculté des arts de l’UQÀM, conférencier pour le Conseil des arts de Montréal et conférencier invité pour l’Université de Sherbrooke, l’Université Concordia, le Cégep André-Laurendeau et plusieurs autres organismes de formation. Formateur et conférencier pour Yamaha Music au Japon (2009 & 2013)
Dans quelles autres activités musicales avez-vous été impliqué(e) dans le passé, et dans lesquelles vous ne l’êtes plus ?
Artiste et coach au Cirque du Soleil, pigiste au Québec, Canada, États-Unis et en Europe.
Où avez-vous fait vos études musicales ?
HEC Montréal - Maîtrise en management des entreprises culturelles (2013) HEC Montréal - - DESS en gestion des organismes culturels (2011)
UQÀM - Bac en musique populaire - Percussions latines et ethniques (1999)
Cégep de Drummondville - DEC en musique populaire - Batterie jazz (1994)
Cégep de Drummondville - DEC en musique classique - Percussion (1993)
Qui ont été vos professeurs les plus importants ou significatifs, et qu’est-ce qui les rendait importants pour vous ?
Jean Archambault, professeur de percussion classique au Cégep de Drummondville. Jean était un professeur dur à satisfaire, exigeant, mais extrêmement juste et pragmatique. « Vous n’aurez jamais une grosse note dans mes cours parce que je veux refléter aujourd’hui ce que vous valez sur le marché du travail, travaillez bien et longtemps, et vous atteindrez un niveau d’excellence qui sera réel et vous gagnerez bien votre vie» dur, mais pragmatique.
Quels musiciens admirez-vous particulièrement, et pourquoi ?
Paul Picard, un maître du bon goût, de l’humilité et un véritable serviteur de la musique d’abord et avant tout.
Avez-vous déjà vécu une affection physique (maladie ou accident) qui a affecté votre habileté à faire de la musique ? Si oui, comment y avez-vous réagi dans votre parcours professionnel ?
Cirque du Soleil, 6 années de physiothérapie 6 jours semaine. Nommez une partie du corps de votre choix, j’y ai subi un traitement.
Pouvez-vous identifier un âge ou une période de votre vie où vous avez décidé de vous diriger en musique ?
16 ans en batterie
23 ans en percussion latine et populaire
Pouvez-vous identifier un événement précis qui vous aurait fait décider de vous diriger en musique ?
Le spectacle de fin d’année de mon école secondaire qui fut également mon premier spectacle et le sentiment d’être sur mon « X »
Quel est le principal déf que vous avez rencontré dans votre carrière et comment l’avez-vous relevé ?
La gestion de la carrière. Le temps, les ressources, les finances, les individus, la comptabilité. Je suis devenu un artiste beaucoup plus "relaxe" après avoir terminé ma maîtrise en gestion.
À votre avis, quelles sont les 3 compétences non musicales les plus essentielles au succès d’une carrière en arts ?
Attitude, attitude et attitude.
Qu’est-ce qui vous motive à persévérer ?
De voir mes clients et le public heureux de prendre part à nos productions et de pouvoir donner du travail à plus de 55 pigistes du domaine.
Quel est le besoin le plus criant du milieu actuellement, et comment aimeriez-vous y remédier ?
De faire reconnaitre notre profession au même titre qu’un professionnel de son domaine, exemple plombier, physiothérapeute, architecte, etc. Trop de stéréotypes n’aident pas les artistes à se faire respecter dans leur pratique professionnelle. D'un autre côté, trop d’artistes n’approchent pas leur carrière comme une entreprise mais comme un loisir rémunéré et ralentissent leur développement.
Si vous aviez un seul conseil à donner à un aspirant musicien, quel serait-il ?
Mieux tu gères ta carrière, plus tu peux créer.